Noraz Léo. L’exposition Paco Rabanne

Quand le célèbre Paco Rabanne, mis fin à sa carrière, il fit don de ses créations à divers musées dont celui de la plasturgie à Oyonnax. Du 8 décembre au 11 mars 2023, le Centre Culturel Aragon (Oyonnax) propose de redécouvrir ces créations qui ont cassé les codes grâce à des matériaux innovants et surprenants qui ont sans aucun doute contribués à forger une réputation de « couturier métallurgiste » au créateur.

Continuer la lecture de Noraz Léo. L’exposition Paco Rabanne

Bekada Mohamed. Ibn Ḥazm et le rôle de la plume au temps du califat omeyyade.

Les maigres données biographiques sur le savant et polygraphe   Ibn Ḥazm   ne permettent pas de mesurer le rôle et l’influence qu’a eu le pouvoir omeyyade sur sa formation1 . On sait qu’il a étudié la langue et la grammaire arabe sous la supervision du savant Abû’ Umar Ahmad b. Muhammad b. ‘Abd al-Warith2 . Grâce à une brève description du contexte littéraire et des éléments disponibles, nous allons tenter d’établir des hypothèses sur son apprentissage. La transmission du savoir par le livre, à défaut d’avoir celle pratiquée à l’oral3 ,   sera le dispositif choisi.

Continuer la lecture de Bekada Mohamed. Ibn Ḥazm et le rôle de la plume au temps du califat omeyyade.

  1. Pour perçu comme savant, il est indispensable de suivre une formation auprès d’un maître. []
  2. Kaddouri Samir, « Dissimulation des opinions politiques sous contrôle », op. Cit. []
  3. Géal F. (dir.), Regards sur al-Andalus (viiie- xve siècle), Madrid, Espagne, Casa de Velázquez, coll. « Collection de la Casa de Velázquez », 2017, p. 13. L’auteur parle de « prééminence » de la transmission oralisée de la connaissance dans « […] tout le système du savoir islamique médiéval ». []

Florence Louis. Mère Geneviève Gallois (1888-1962), artiste originale et engagée


Mère Geneviève Gallois, artiste au talent exceptionnel, nous offre une porte d’entrée dans l’art religieux du XXe siècle. Artiste inclassable, au tempérament entier et sincère, elle s’exprime par l’intermédiaire de la peinture, du dessin, de la gravure, la broderie et le vitrail. 

Après une crise spirituelle, elle entre au couvent des bénédictines et poursuit son activité artistique. C’est à travers son art que Mère Geneviève exprimera toute l’intensité de sa spiritualité. Son œuvre est sans doute l’une des aventures mystiques les plus passionnantes du XXe siècle.

Continuer la lecture de Florence Louis. Mère Geneviève Gallois (1888-1962), artiste originale et engagée

Anne Mariotti. Maria Botchkareva, première femme combattante dans l’armée russe.

Les femmes russes se sont toujours engagées comme infirmières dans l’armée russe, notamment pendant les guerres russo-japonaises. Durant la Première Guerre Mondiale, la Grande Duchesse Maria Pavlovna, explique que s’engager comme infirmière lui a permis de découvrir les réalités de la vie du peuple. Maria Ulyanovna, sœur de Vladimir Ilitch Lénine et agent bolchevik, s’est aussi faite, elle aussi enrôlée pour échapper aux suspicions de la police. Ces deux exemples nous montrent que des femmes de diverses classes sociales ont été infirmières : des femmes de lettres, des étudiantes, des femmes médecins ou encore des figures du milieu culturel comme l’épouse et les filles du chanteur d’opéra Fiodor Chiapaline. En 1915, l’Union Automobile des Zemstvos organise un concours automobile ouvert tant aux hommes qu’aux femmes. Elle remarque alors que si les hommes ont de meilleurs résultats en termes de performances, les femmes ont de meilleures connaissances théoriques. Les cinquante-huit femmes présentes réussissent toutes à obtenir un diplôme de conductrice automobile et l’armée tsariste accepte de s’ouvrir aux femmes ambulancières. L’Union des Zemstvos compte trente mille femmes parmi ses membres en 1916. L’Union des Villes et de la Croix Rouge en comptabilise dix mille. Les femmes sont aussi majoritaires au sein du comité moscovite d’aide aux réfugiés de guerre. Mais elles restent tout de même cantonnées au domaine médical et les femmes soldats n’existent pas encore.

Continuer la lecture de Anne Mariotti. Maria Botchkareva, première femme combattante dans l’armée russe.

Anne Mariotti. Premier Bilan Mémoire de Master 2

Le sujet de mon mémoire porte sur les Juifs algériens durant l’occupation à Paris en particulier dans le dix-huitième arrondissement de Paris et dans le quartier Grandes Carrières. J’ai pris comme point de départ les personnes déportées. Dans ce court article, je présente les premiers résultats de mes recherches et mes conclusions. Je dresse ainsi un profil-type des déportés.
Continuer la lecture de Anne Mariotti. Premier Bilan Mémoire de Master 2

Emma Toledano. A propos du spectacle « Toute l’histoire de la peinture en moins de deux heures » par Hector Obalk au théâtre de l’Atelier

Exposer toute l’histoire de la peinture en moins de deux heures, en voilà un défi difficile à relever ! Et pourtant, Hector Obalk y arrive avec brio. Certains diront que c’est impossible, que toute la peinture de la fin du Moyen Âge jusqu’à la fin de l’époque moderne ne peut être vue en deux heures, et ils n’auront pas tort. Cela dit, ils n’auront pas raison non plus car, certes, Hector Obalk fait un tri dans ce qu’il présente à ses spectateurs, mais il justifie ses choix et, de ce fait, même les œuvres ou les artistes qu’il n’évoque que rapidement pour les éloigner de sa démarche, sont intégrés à cette aventure. En cela, Hector Obalk emprunte un chemin véritablement d’historien, car il sait l’immensité des sources qui existent devant lui et, même quand il ne peut toutes les travailler, les garde aux abords de sa conscience, et s’en sert pour façonner son travail.

Continuer la lecture de Emma Toledano. A propos du spectacle « Toute l’histoire de la peinture en moins de deux heures » par Hector Obalk au théâtre de l’Atelier

Cécile JEANNE. L’abbaye de Ligugé : la plus ancienne fondation monastique chrétienne d’Occident.

Fondée en 361 par saint Martin, l’abbaye de Ligugé revêt aujourd’hui une importance spirituelle, historique et archéologique majeure dans le paysage européen. Elle est le témoin exceptionnel de seize siècles d’histoire. A quelques kilomètres au sud de Poitiers, l’abbaye a subi les tumultes du siècle. Elle fut plusieurs fois détruite puis reconstruite. La vie monastique y fut souvent interrompue. Mais les moines bénédictins sont toujours revenus à Ligugé et encore aujourd’hui participent au rayonnement  de la plus ancienne fondation monastique d’Occident.

Continuer la lecture de Cécile JEANNE. L’abbaye de Ligugé : la plus ancienne fondation monastique chrétienne d’Occident.

Victoria Deschamps-Sanson. Infographie de la Rome antique.

S’il est un indispensable pour les passionnés d’histoire antique romaine ou pour les étudiants en histoire ancienne, c’est bien l’ouvrage Infographie de la Rome antique de John Scheid, historien que l’on ne présente plus  , élaboré avec Milan Melocco agrégé d’histoire et Nicolas Guillerat spécialiste de la data Design. Cet opus, paru en 2020, modélise la longue et fascinante histoire de Rome en cartes infographies. L’histoire de Rome en un (ou plusieurs !) coup d’œil.

Continuer la lecture de Victoria Deschamps-Sanson. Infographie de la Rome antique.

Céleste Castel. Compte-rendu de la recherche de Marianne Amar « L’orchestre des exilés, trajectoires migratoires et expériences professionnelles des musiciens déplacés et réfugiés, 1945-1951 »

Le 15 décembre 2022, l’historienne Marianne Amar est venue présenter sa nouvelle recherche dans le cadre du séminaire pluridisciplinaire du master d’Histoire. La recherche de l’historienne intitulée « L’orchestre des exilés, trajectoires migratoires et expériences professionnelles des musiciens déplacés et réfugiés, 1945-1951 » porte sur les musiciens déplacés et réfugiés à la sortie de la Seconde Guerre mondiale alors pris en charge par l’Administration des Nations unies pour le secours et la reconstruction (UNRRA) puis l’Organisation Internationale des Réfugiés (OIR/IRO), agence spécialisée de l’Organisation des Nations unies (ONU) créée en 1946 pour gérer le flux important de réfugiés victimes de la guerre. Son travail fait suite à l’ouvrage qu’elle a codirigée avec Nancy L. Green Migrations d’élites qui fait une relecture de l’histoire des migrations en s’intéressant à la catégorie sociale des élites.

Continuer la lecture de Céleste Castel. Compte-rendu de la recherche de Marianne Amar « L’orchestre des exilés, trajectoires migratoires et expériences professionnelles des musiciens déplacés et réfugiés, 1945-1951 »

Carnet du master histoire de l’université Paris Nanterre

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search